TD 13 Groupe 5

TIC et Education


    Votre 1er sujet

    Partagez

    Admin
    Admin

    Messages : 4
    Date d'inscription : 26/01/2017

    Votre 1er sujet

    Message par Admin le Jeu 26 Jan - 17:10

    Prenez le temps de lire ces informations avant de vous lancer dans l'administration de votre forum:

    Comment accéder à votre panneau d'administration ?
    Dans le menu du haut, cliquez sur connexion, une nouvelle page s'affiche, renseigner le nom d'utilisateur « admin » et le mot de passe que vous avez indiqué lors de votre enregistrement. Si vous avez perdu ou oublié votre mot de passe, cliquez ici. Une fois que vous êtes connecté, cliquez sur le lien "Panneau d'administration" en bas de la page.

    Comment modifier l'apparence de votre forum ?
    Vous pouvez modifier l'apparence de votre forum en sélectionnant un thème (chaque thème affiche des images, des icônes et des couleurs différentes). Pour cela rendez-vous dans le panneau d'administration cliquez sur Gestion dans le menu thème et choisissez l'un des thèmes proposés. Vous pourrez par la suite modifier librement ou choisir un autre thème.

    Comment gérer les catégories et les forums?
    Vous pouvez ajouter, modifier et supprimer les catégories et les forums que vous aurez créés à tout moment et indéfiniment. Pour cela cliquez dans le panneau de configuration, sur gestion dans le menu forum et cliquez sur ajouter (un forum ou une catégorie).

    Admin
    Admin

    Messages : 4
    Date d'inscription : 26/01/2017

    Re: Votre 1er sujet

    Message par Admin le Dim 29 Jan - 23:17

    Bonsoir les filles,

    Amandine , pourrais tu mettre le Cm de tice sur le forum pour qu'on se mette d'accord pour les concepts que l'on choisis afin de pouvoir choisir un jeux à analyser !

    Bonne soirée !
    Melanie

    maaria

    Messages : 4
    Date d'inscription : 26/01/2017

    Re: Votre 1er sujet

    Message par maaria le Lun 30 Jan - 10:14

    Salut les filles !

    Voici mon cours de TIC ( CM) ( désolé d'avance pour les quelques fautes d'orthographe) Very Happy
    /Users/maariariaz/Desktop/CM1 FB TIC.pdf
    /Users/maariariaz/Desktop/CM 1 TIC.pdf

    Admin
    Admin

    Messages : 4
    Date d'inscription : 26/01/2017

    les cours

    Message par Admin le Jeu 2 Fév - 16:15

    bon alors voilà les cours de manière accessible xD
    CM1 – 24/01/17
    Stéphane Simonian et Rawad Chaker.

    Technologies de l’éducation
    Réfléchir sur les conceptions pédagogiques à partir des outils.
    Plan du cours basé sur un historique des machines à enseigner divisé en 4 parties :
    - L’application modèle comportementaliste
    - L’application modèle constructiviste
    - L’application du modèle socioconstructiviste
    - L’évolution des technologies : le tournant du milieu du 20 ème siècle.

    Objectifs :
    Connaître les principes pédagogiques appliqués aux technologies pour savoir analyser un environnement numérique d’apprentissage ou et scénariser pédagogiquement un outil numérique.

    Introduction
    Articulation CM/TD.
    L’idée c’est d’abord de comprendre ma conception de l’apprentissage et en fonction de ma conception de l’apprentissage, je vais utiliser les outils adaptés.
    Historique des « machines à enseigner » : les grands modèles pédagogiques.
    A retenir :
    L’application des modèles pédagogiques sont liés à la spécificité des machines : individualisation, communication, linéarité, non-linéarité.
    Question : est-ce qu’on apprend mieux quand c’est linéaire ou non ?
    Présentation à partir de l’historique de l’évolution des « machines » et des problématiques entre intelligence artificielle et intelligence humaine. Ou encore entre tension de « deux paradigmes opposés de l’action et de la connaissance humaine : le cognitivisme informationnel de la machine et le constructivisme essentiel de l’activité humaine » (Linard)
    La machine et l’homme sont deux choses différentes mais complémentaires.
    Machine : stockage et traitement de l’information (= ex : date de naissance de Sartre). Traite rapidement une information et l’affiche. Par contre, la machine peut remplacer l’homme : robots. Mais ces robots permettent de faire des choses qui ne sont peut-être pas la spécificité de l’homme. A chaque fois que les machines évoluent, ça nous oblige à redéfinir notre place et notre spécificité. La machine n’a pas de compréhension, pas d’émotions…Ainsi, on se repose sur des taches spécifiques à l’humain. « On peut apprendre à une machine à dire je t’aime mais on peut pas demander à une machine d’aimer ».
    Etre humain : ce qui spécifie son intelligence est la façon dont il va réfléchir à l’information et la machine n’a pas cette capacité.
    A lire : Un ouvrage incontournable -> Linard, M (1996). Des machines et des hommes : apprendre avec les nouvelles technologies. Editions l’Harmattan.

    Partie I : L’application du modèle « comportementaliste »

    Le premier modèle est le modèle comportementaliste. Il y a trois grands évènements. Tous ces modèles sont du début du 20ème siècle mais de manière chronologique.

    - Machine de Pressey (1920)
    - Machine de Skinner (1958)
    - Machine de Crowder (1960)
     Premier moment, l’application du modèle comportementaliste sur la Machine de Pressey : Formée de 5 touches et un rouleau. Pressey est professeur à l’université aux Etats-Unis, il fait des cours en première année, il se pose la question : « Comment je peux aider les étudiants à réussir sans que je sois forcément là ». Il va créer une machine avec 5 rouleaux et va créer le QCM : une question est posée avec 5 modalités de réponses affichées. On peut retrouver les réponses aux questions et corriger. L’idée est de pouvoir répéter ça pour pouvoir produire automatiquement les bonnes réponses.
    Principes de la machine de Pressey :
    - Principe d’individualisation (et non personnalisation) : durée et cas -> même enseignement pour tous, même questions pour tous, la variable est seulement la durée, chacun met le temps qu’il veut, et le cas qui est le nombre de fois où je peux répéter ma réponse à laquelle j’ai eu faux pour trouver la bonne réponse, c’est ce que l’on appelle l’individualisation du savoir.
    - Répétition : au plus je répète question/réponse -> je vais automatiser la réponse correcte à la question. La répétition créée des automatismes.
    - Massification : Ce modèle-là souhaite que tout le monde puisse réussir et la contrepartie de cette exigence est que si tout le monde peut réussir, il est très difficile de différencier les apprentissages, faire du cas par cas. Créer une méthode qui serait bénéfique pour tout le monde. L’idée est de savoir quelle méthode mettre en place pour que ça bénéficie au plus de monde possible, favoriser la réussite : ceci est la massification ;
    - Evaluation contrôle (réponse erronée ou correcte) : On a une réponse attendue, soit elle est correcte ou erronée mais il y a une norme : on contrôle si la réponse donnée est celle attendue. Une fois bien répondu, on peut aller au niveau supérieur, ça valide la réponse.
    - Essai/erreur : J’ai le droit de me tromper mais l’erreur ne compte pas, la seule chose qui compte est la réussite -> on retravaille sur nos erreurs. On ne regarde pas ce sur quoi la personne s’est trompée.
    Modèle repris par Skinner. Skinner c’est le test de la souris. L’idée générale de Skinner est qu’on est dans un labyrinthe opaque et la souris est censée trouver de la nourriture car sa motivation est de se nourrir. Pour Skinner, pour déclencher une action il faut de la motivation et le rôle de l’enseignant est donc de trouver le motif de la motivation. A force de répéter, la souris va automatiser le chemin pour aller jusqu’à la nourriture et va gagner du temps. Dans ce modèle, la motivation est basée sur un « stimulus » (quelque chose qui représente le but), cela va provoquer une réponse et un conditionnement, agent de renforcement.






    Skinner :
    - Comportementaliste : ce qui l’intéresse est que l’individu par la répétition a le bon comportement.
    - Répétition
    - Motivation (récompense) -> quelque chose de très important -> pour motiver quelqu’un, la seule chose qui compte est la réussite et la récompense.
    - Comportement résultat d’un processus cognitif : automatisme ou réflexe
    - Evaluation contrôle

     La machine de Skinner
    Il va transférer son modèle de la souris à l’humain. Skinner voulait travailler sur le conditionnement de la machine, c’est ce que l’on appelle « la machine arithmétique ». Il va proposer une machine pour travailler l’arithmétique et par rapport à cette machine, l’idée est qu’il va travailler sur des exercices, c’est important car dans les exercices deux choses importantes : résolution de problèmes (= appliquer une formule) et la situation de problème (= il faut trouver la règle à appliquer). Pour Skinner, on est dans la résolution de problèmes. C’est-à-dire qu’on travailler  sur un savoir identifié (addition, multiplication, soustraction, transitivité…). Idée : emmener l’élève à construire une réponse. On met en place une succession d’étapes, on lui dit que s’il a réussit chaque étapes il aura produit le bon résonnement pour arriver aux bonnes réponses.
    Notion de transitivité : passer de l’un à l’autre.
    Les grands principes de l’enseignement programmé : linéarité + évaluation contrôle.





    Idée qu’il y a un parcours unique linéaire qui permet à tous de réussir. L’élève progresse de manière linéaire de module en module.
    Linéaire = dans l’ordre.
    Les grands principes de l’enseignement programmé :
    - Linéarité + évaluation contrôle
    - Progression graduée (par étapes) donc définir les objectifs
    - Répétitions, essais, erreurs
    - Motivation (seule la réussite compte)
    - Enseignement de masse : parcours unique
    - Enseignement individualisé (et non personnalité)
    - Une complémentarité homme-machine : fournir les tâches rébarbatives à la machine pour valoriser la spécificité humaine, remédié à l’erreur par exemple). Pour lui, l’intérêt de la machine est que l’enseignant laisse les tâches rébarbatives à la machine (ex : répéter, corriger les copies).
    Ce modèle comportementaliste se retrouve encore beaucoup dans des jeux  ou autres machines aujourd’hui. L’intérêt de ce modèle est de produire des réflexes.
     Modèle de Crowder (1960) : la prise en compte de l’erreur.
    Crowder a inventé la cybernétique (= science du traitement et du réglage). La cybernétique se retrouve dans les machines à laver, micro-ondes, lave-vaisselle (programmation). Ce que va apporter Crowder : la prise en compte de l’erreur, il va s’intéresser à la manière dont on tient compte de l’erreur dans l’apprentissage du point de vue des machines.
    - Capacité à la machine de s’autoréguler : comprendre son erreur = degré spécifique en fonction du type d’erreur. On va avoir des boucles de rétro action, comme des feed-back, on va revenir en arrière pour avoir une meilleure progression.
    - Manière de tenir compte de l’erreur de manière individualisée
    Les grands principes de la machine de Crowder :
    - Boucles de rétroaction (feed-back) donc différence avec l’enseignement programmé : si l’enfant fait une erreur, il aura un parcours adapté à cette erreur pour le faire apprendre.
    - Parcours à embranchement multiples (et non plus unique comme l’enseignement programmé)
    - Individualisation également dans l’erreur
    - Massification
    - Comportemental : bonne réponse, bon comportement ou bon geste.
    = prise en charge de l’erreur.

    Partie II : L’application du modèle « constructiviste »

    Piaget et son idée sur le rapport sujet/environnement : réussir et comprendre/Schèmes d’action, d’utilisation/Processus d’accommodation-assimilation. Ce qui va l’intéresser est comment une personne se construit des connaissances à partir de ce qu’il appelle des schèmes. Il dit que le modèle comportementaliste est limité en demandant à des gens d’agir, il prend une sorte de fronde (objet avec une ficelle et quand on le lâche on peut atteindre quelque chose ou quelqu’un), il demande à des enfants d’atteindre la cible (ils réussissent souvent), il leur demande quand les enfants ont lâché la prise, ils répondent « bah quand j’étais en face », ce qui prouve qu’on peut agir sans comprendre car ils l’ont lâché avant.
    Piaget va dénoncer le modèle comportementaliste : pour lui, le fait n’est pas que de réussir mais de COMPRENDRE mais aussi, il faut de la connaissance abstraite pour comprendre. Ainsi, on va développer des schèmes d’action ou d’utilisation (éléments qui nous permettent d’agir avec des outils). Ce qui constitue notre environnement est nécessaire pour notre développement, c’est important le lien entre les deux.
    Assimilation : Incorporation d’un objet ou d’une situation à la structure d’accueil du sujet (structure d’assimilation) sans modifier cette structure mais avec transformation progressive de l’objet ou de la situation à assimiler. Le sujet transforme les éléments provenant de son environnement pour pouvoir les incorporer à sa structure d’accueil. -> le sujet va transformer l’environnement ou les outils que l’on met à sa disposition qui correspondent à leur environnement. J’assimile la situation nouvelle à un schème existant.
    Accommodation : Lorsque l’objet ou la situation résistent, le mécanisme d’accommodations intervient ou entraînant une modification de la structure d’accueil de l’individu de manière à permettre l’incorporation des éléments qui font l’objet de l’apprentissage. Dans ce cas, le sujet est transformé par son environnement. -> je vais modifier ma manière de penser par rapport à la situation (modification des schèmes).

    Contenu sponsorisé

    Re: Votre 1er sujet

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 25 Sep - 1:04